Cette semaine: Les vaccins contre la grippe

La campagne de vaccination a démarré.

Pour la 1ère fois, les pharmaciens peuvent vacciner.

 «  tout pharmacien peut vacciner , à condition d’avoir suivi la formation validante qui associe théorie et pratique de l’acte » comme l’explique Gilles Bonnefond

Pour vacciner dans leurs officines, les pharmaciens ont dû aménager un espace de confidentialité aux normes d’hygiène et de sécurité.

A travers ce flash rapide, nous avons voulu mesurer le taux de délivrance des vaccins et vérifier si les sorties de produits sont en avance ou en retard par rapport au même mois de l’année précédente.

Cette étude est  basée sur les données réelles de 5500 pharmacies et sur la comparaison du mois d’octobre 2019 par rapport au mois d’octobre 2018.

Les vaccins contre la grippe

Cette étude est également disponible au format pdf.

Le Marché

Nous avons pris en compte le marché des vaccins anti-grippe. Dans ce marché, il y a 2 laboratoires qui commercialisent au 2 produits.

INFLUVAC TETRA SER 0,5ML 1 pour Mylan

VAXIGRIPTETRA SER+AIG 0,5ML 1 pour Sanofi Pasteur

Pour les périodes d’octobre 2019 par rapport à octobre 2018 , ce marché a évolué de :

– 7,2 % en valeur

– 2,7 % en volume

Le marché est retard sur la campagne par rapport à la même période de l’année dernière.

PDM ET EVOLUTION EN VOLUME

L’analyse en volume de délivrances sur le mois d’octobre 2019 nous donne :

57 % Mylan

43% Sanofi Pasteur

L’évolution des délivrances entre octobre 2019 et octobre 2018 nous donne

-6,7 %  Mylan

+3 % Sanofi Pasteur

Le coin du pharmacienC

Nous sommes au début de la campagne.

La campagne officielle a débuté le 15/10. Nous étions sur une période de vacances scolaires et des fêtes de la Toussaint.

Le pharmacien doit s’engager et atteindre les objectifs qui sont fixés par l’OMS  à savoir 75% des personnes sensibles doivent être vaccinées.

L’année dernière, nous avions 46,8%  des personnes ont été vaccinées (Source : SNDS – DCIR- tous régimes – Traitement Santé publique France )

C’est maintenant,  sur le mois de novembre que cela va se jouer; les patients attendent d’être pris en charge par des professionnels de santé impliqués et engagés.

Pour réussir une belle campagne, le pharmacien doit aller au devant des attentes de ses clients et proposer la vaccination.


Ce dossier a été réalisé à partir des données de la base de données OffiSanté. Toutes les données sont réelles et non-extrapolées

Pour coller au plus près de l’actualité, tous les résultats sont produits en date de fin du mois précédent

Ce dossier a été réalisé par Maurice Belais, Président de OffiSanté SAS; Chargé d’enseignement en marketing HEC &IAE Gustave Eiffel • Chama BENNANI Assistante marketing Digital •